Quand la Chine s'écroulera...

Publié le par leblogdeserge.over-blog.com

En marge du sommet de G20 une information capitale sur l’état économique et financier de la planète nous a été donnée par l’initiative, certainement concertée, de la Chine et de la Russie tendant à remettre en question la suprématie du dollar dans les échanges internationaux.

Loin de se cantonner à un simple rôle d’instrument de prestige et de grandeur, la maîtrise de la monnaie constitue pour les états un enjeu majeur de leurs indépendances et la matérialisation concrètes de leur souveraineté sur l’économie.

Depuis la fin de la 1ère guerre mondiale le dollar tient une place prépondérante dans la mondialisation de
l’économie, ce rôle renforcé et amplifié en occident par le plan Marshall et par la suite par l’état de guerre froide, s’est étendu à l’ensemble de la planète depuis l’effondrement du bloc communiste.

Des tentatives vaines et dérisoires ont été tentées dans le but de substituer une autre monnaie, mais force est de constater que les pressions du marché américain et l’attrait que celui-ci représente pour tout producteur désireux d’écouler ses biens se sont toujours soldées par de pathétiques échecs.

L’espoir fut brièvement caressé par l’union européenne de voir l’euro s’imposer comme monnaie de référence mondiale, mais la faible cohésion politique de l’Union, les entreprises américaines tendant à briser la façade unitaire de ses membres, les divergences de vues, parfois fondamentales, entre les stratégies monétaires de chaque pays, et l’incapacité de la BCE d’imposer à plus qu’un faible noyau dur ses positions, ont malgré quelques succès initiaux (plus politique qu’économique il faut bien le dire) étouffer le projet dans l’œuf !!!

La menace réelle qui pointe aujourd’hui le bout de son nez est inédite pour les USA et pourrait être le théâtre d’un affrontement sans précédent : une nouvelle guerre, après la guerre froide : « la guerre gelée ».

Pourquoi « gelée » ? Parce que ses conséquences pourraient renvoyer l’économie mondiale à l’ère glaciaire, voici l’enjeu :

Le dollar est petit à petit passé de rôle d’instrument financier à celui d’outil politique, tant intérieur qu’extérieur, au service des USA, grâce aux mouvements, prétendument dicté par la situation économique, de leurs monnaie, fluctuation des taux d’intérêts, variations des indices de masse monétaire…etc, la banque centrale américaine à mis le dollar dans la position d’un outil exclusivement consacré aux intérêts américains.

Or cette position est totalement incompatible avec les ambitions universalistes, imposées par la raison ou la pression, que les USA nourrissent pour leurs monnaies.

Il ne peut être question de faire du dollar une monnaie universelle sans qu’elle soit au service de tous.

Voici qu’aujourd’hui les deux principales puissances dans le monde pouvant raisonnablement contrecarrer le leadership mondial des USA se lèvent d’une même voix pour demander la mise en place d’une monnaie supranationale.

En soi la demande peut faire partie d’un plan légitime de rééquilibrage des pouvoirs prenant en compte l’importance réelle de chaque économie, malheureusement cette proposition cherche à camoufler un drame qui se profile de plus en plus précisément

Le plus étonnant d’abord dans la forme est le moment choisi pour cette annonce, le sujet ne figurant à l’ordre du jour d’aucun entretien multilatéraux ou bilatéraux de Londres.

En forçant la main des participants les deux puissances comptent entrainer dans leur croisade les européens, ce qui reste à démontrer vu la traditionnelle unicité dont ceux-ci font preuve quant il s’agit de débattre d’une question fondamentale !

La Chine en particulier tient un rôle majeur dans cette opération, elle est avant tout le principal acheteur de la dette américaine, les quelques 2.000 milliards de dollars de créances qu’elle détient ne la rende pas sereine, pour la simple et bonne raison qu’en achetant de la dette elle finance l’abyssal déficit public américains, ce qui revient à envisager le fait qu’elle prête de l’argent afin que ceux-ci puissent le dépenser…en achetant des produits chinois.

En laissant le dollar étalon des transactions financières internationales, la chine prend le risque de se faire littéralement plumé en cas d’importante fluctuation du cours de celui-ci, c’est une menace qui au vu des montants en jeu est insupportable.

D’autant plus qu’en laissant le dollar se déprécier, non seulement les chinois verraient une importante baisse de la valorisation de leurs actifs, mais aussi et surtout une baisse de compétitivité de leurs produits face aux produits américains ainsi reboostés.

Tout comme le Sida la Chine n’a pas été frappé par la crise des subprimes !!!, par conséquent il existe peu de risques pour que l’on retrouve dans les portefeuilles de créances douteuses des banques chinoises les 1.000 milliards de subprimes qui pour l’instant ne sont revendiqués par personne, le fait que ni HSBC ni les autres banques contrôlées par la Chine n’est publié quoi que cela soit à ce sujet nous rassurent comme de bien entendu.

Si nous postulons, contre toute logique, que la Chine est elle-même engluée dans la crise des subprimes, crise dont la principale spécificité et dangerosité est la raréfaction des liquidités, la Chine devra enregistrer des pertes sèches que l’on s’accorde à fixer a minima à 400 milliards de dollars, ce qui la mettraient ensuite dans l’impossibilité de continuer à acheter de la dette américaine, ce qui par effet d’entrainement obligerait les américains à cesser leurs importations chinoises et donc mettre au chômage 1,5 milliards de personnes.

Inutile de préciser les autres types de conséquences que ce scénario apocalyptique pourrait déclencher !!!

Alors les stratèges financiers chinois, qui se refusent toujours à donner au yuan une vraie convertibilité, fais ce que je dis pas ce que je fais !, sont partis à la recherche d’un nouveau Graal, la transformation des DTS en monnaie universelle.

Le DTS est une unité de compte constitué d’un panier de monnaies, servant exclusivement aux transactions de l’excellent et pertinent Fonds Monétaire International !!!

Que disent les chinois : officiellement, les DTS sont stables reconnues par tous et pour lesquelles le dollar n’a qu’un rôle parmi d’autres, officieusement : au secours tout va exploser.

A la lumière de la gravité de ce sujet, ne semble-t-il pas dérisoire d’agresser des hommes en costumes dans la City ? alter mondialisme ne veut’ il pas dire « autre monde » alors quel autre monde pour les vrais dangers de cette planète ? Manifester, vociférer, pester, violenter, casser, briser, mais surtout ne pas réfléchir…

Publié dans Société - Economie

Commenter cet article