La voix de son maitre

Publié le par le blog de serge.over-blog.com

je me suis tres fermement élevé contre le comportement du CRIF et sa décision de rencontrer Abbas.

 

a cela plusieurs raisons :
 

1/ Le CRIF n'est en rien représentatif des juifs de france, les associations le composant réunissant moins de 5% de la communauté.

 

2/ son libellé est en lui seul une insulte aux plus élémentaires principes démocratiques tant dans son fonctionnement que dans la désignation de ses missions, et je ne parle pas de la nomination de ses dirigeants...

 

3/ la rencontre de ce matin est une faute politique majeure tant sur le plan :

     a) National

* le CRIF restera, malgré son peu de représentativité, l'instance juive qui a accepté de parler aux palestiniens sans contrepartie ce qui place tout les juifs qui luttent pour une paix véritablement juste et équitable dans une ornière et laisse éclater nos divisions internes dont se délecte nos adversaires.

* le CRIF apparait de plus en plus comme le valet d'un gouvernement opportuniste et incontrolable, par la meme il se rend complice de ces mesures dont certaines sont des insultes a notre histoire, par exemple les mesures concernant les roms.
cet état de fait, dans un contexte ultra communautariste, assimile toute la communauté a la politique de sarkozy et donne foi ala légende du "vote juif" dont les antisémites sont friands !!!

     b) international

* le CRIF aurait il déja résolu tout les problemes de la communauté en France pour au mépris de son objet initial se mêler de politique internationale.

* le CRIF est il compétent pour déclencher une négociation et perturber ainsi la stratégie diplomatique globale de l'état d'israel.

* a l'heure ou Fayyad quitte avec perte et fracas la table de négociations sur la simple évocation de la spécificité juive de l'état d'israel, l'acte de rencontrer son patron dans le cadre d'un entretien cordial n'est il pas une sorte de blanc seing qu'on leur donne ?

 

qu'une clique d'individus ambitieux et opportunistes décident de se mêler de "grande politique" pour flatter leur ego ne me dérange pas, les "faiseurs de paix" sont tous de grands égocentriques et mégalomanes mais de grace qu'ils agissent sous la bannière d'une association qui ne reprend ni le terme "juif", ni le terme "représentatif" car le premier ne leur appartient pas et le second est une injure a la vérité.

Publié dans France

Commenter cet article

J. Stoko. 27/09/2010 21:12


TOUT EST DIT, Serge !
Merci !